Choisir entre crémation ou inhumation revient à décider entre être enterré ou incinéré. Ce sont les seules cérémonies funéraires autorisées en France. Les proches décident du type de cérémonie si le défunt n’a pas organisé au préalable ses funérailles ou n’a pas exprimé expressément ses volontés.

Quelques informations concernant ces types de cérémonies

Malgré la douleur, les familles endeuillées doivent prendre le temps de comparer les prix et les prestations des agences de pompes ténèbres. Cette démarche permet d’assurer que les tarifs affichés sont conformes aux standards du marché local. Avant d’accepter le contrat fourni par l’organisateur des funérailles, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence.

La mise en bière ne doit pas dépasser 24 heures, ce délai peut être prolongé à 48 heures lorsque le corps du défunt a bénéficié des soins de conservation. Cette prestation est nécessaire lors de transport sans bières à une distance de plus de 600 km. En prenant compte de différents frais, on constate que la crémation peut être 2 fois plus économique que l’inhumation. Autre avantage, cette pratique plus répandue dans les grandes villes bénéficie d’un bilan écologique plus important que l’inhumation, et ce malgré les gaz à effet de serre générés lors de la crémation.

En quoi consiste l’inhumation ?

L’inhumation est la coutume la plus répandue des funérailles en France et à travers le monde. La cérémonie est une étape importante dans le travail de deuil grâce à son aspect symbolique. Elle est pratiquée par plusieurs religions, la mise en terre représente l’ultime adieu des proches au défunt.

En choisissant une inhumation, la famille conserve un lieu physique qui symbolise la présence du défunt. Il s’agit d’un lieu propice au recueillement. Une inhumation se déroule souvent dans un cimetière et rarement dans une propriété particulière. La mise en terre du corps doit se faire au moins 24 heures et au plus tard 6 jours après le décès. Son organisation nécessite une autorisation illustrative appelée permis d’inhumer.

Définition d’une crémation ou incinération

La crémation est une tendance sociologique qui se développe de plus en plus. Les familles endeuillées choisissent de plus en plus cette forme de sépulture à cause du refus de la dégradation du corps. Certaines religions comme la religion juive et musulmane refusent ce type de sépulture. Lors d’une cérémonie d’incinération, la famille doit passer par différentes phases relatives au temps de recueillement souvent ordonné par le maître de cérémonie professionnel. Il peut s’agir de l’entrée du corps, la diffusion de musique, le recueillement, le geste d’hommage, le départ du cercueil.